Attestation de sécurité routière (ASR)

Paru dans Les Plumes de LAIA n°12, juin 2009

Depuis 2004, l’État a mis en place des mesures pour prévenir le risque routier, valoriser l’éducation précoce et continue à la sécurité, faire respecter les règles nécessaires à un usage partagé de la route et enfin faire en sorte que tous les usagers acceptent et intériorisent les règles. Toutes les personnes nées après le 31 décembre 1987 doivent donc passer une attestation de sécurité routière (ASR) validant les connaissances théoriques des règles de sécurité routière.
Les enfants scolarisés en présentiel préparent et passent, au collège, l’attestation scolaire de sécurité routière (ASSR) de niveau 1 en cinquième et l’ASSR de niveau 2 en troisième. L’épreuve se déroule grâce à l’outil multimédia TEST@ssr, sous forme de QCM composé de 20 questions tirées d’une banque de données de 400 questions. Chaque enfant est devant un ordinateur avec un casque audio sur les oreilles et il a 20 secondes pour répondre à chaque question, l’épreuve durant une trentaine de minutes. Pour être reçu à l’épreuve, le candidat doit obtenir une note au moins égale à 10/20. Les sessions s’organisent de mars à juin.
A partir de 14 ans et sans limite d’âge, il est nécessaire, pour conduire un cyclomoteur, d’avoir le brevet de sécurité routière (BSR), sauf pour les personnes possédant le permis de conduire. La partie pratique se déroule sous la forme de cinq heures de conduite sous le contrôle d’un professionnel. Cette formation n’est pas du ressort de l’Éducation nationale mais d’une école de conduite. La partie théorique est constituée par l’ASSR de niveau 1 ou de niveau 2, ou l’ASR. Les personnes nées avant le 1er janvier 1988 peuvent conduire un cyclomoteur sans posséder le BSR.
Pour s’inscrire aux épreuves du permis de conduire, il est obligatoire de posséder l’ASSR de niveau 2 ou l’ASR, Depuis le 1er janvier 2008, il n’existe plus de dérogation comme auparavant.
En ce qui concerne les enfants instruits en famille, il arrive qu’ils passent l’ASSR de niveau 1 et de niveau 2 dans un collège à l’âge de la cinquième et de la troisième. C’est soit sur proposition d’un inspecteur lors du contrôle pédagogique, soit sur demande des parents qui ont alors contacté l’inspection académique de leur propre chef, leur demande ayant été prise en compte. Quand cela n’a pas été le cas, il est nécessaire de passer l’ASR lors de sessions organisées par le GRETA (groupement d’établissements de l’Éducation nationale impliqués dans la formation pour adulte).

Kristin Leroy

Pour se préparer à l’ASSR et à l’ASR : http://www.code3000.net/assr-asr.php
liste des thèmes traités dans l’épeuve de l’attestation de sécurité routière (ASR) http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000429677&dateTexte
Pour trouver un GRETA près de chez soi : http://eduscol.education.fr/D0035/GREREA01.htm

S’inscrire à l’ASR
Il faut être âgé de 16 ans et plus et ne pas être scolarisé. Les modalités de l’épreuve sont les mêmes que celles de l’ASSR passée dans les collèges.
Le candidat s’inscrit dans le département de son choix. Il adresse au président du GRETA une demande d’inscription accompagnée des pièces suivantes :
– une photocopie d’un justificatif d’identité et d’état civil ;
– une photographie d’identité récente, sur fond clair, portant le nom du candidat au verso ;
– deux enveloppes affranchies au tarif en vigueur pour une lettre jusqu’à 20 g et libellées aux nom et adresse du candidat.
En cas d’échec à l’épreuve, le candidat doit adresser une nouvelle demande d’inscription au président du GRETA.

Apprendre à conduire autrement
[…]

 


Taggé .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.