IEF et lieu de vie

Dossir paru dans Les Plumes de LAIA n°24, mars 2014

Notre lieu de vie influence notre façon de vivre au quotidien. Il semble donc légitime de penser que l’instruction en famille puisse être vécue différemment selon que l’on vive en ville ou à la campagne, près du littoral ou bien en montagne… Ce dossier nous révèle encore un peu plus la diversité des pratiques de l’instruction en famille : selon les attentes, les centres d’intérêt et les objectifs familiaux, l’environnement immédiat est mis à profit ou au contraire surmonté afin de trouver l’équilibre juste. Au fil des témoignages de ce dossier, des familles nous confient leurs pistes pour profiter de l’environnement, quel qu’il soit, urbain ou rural. Nous découvrirons que lorsque l’adaptation au milieu s’avère trop difficile, certaines familles choisissent de déménager pour vivre une instruction à domicile plus satisfaisante. Pour d’autres, au contraire, un déménagement peut être source de désagréments et nécessiter une adaptation au nouvel environnement, avec parfois un changement de mode d’instruction. Ce dossier n’oublie pas le mode de vie itinérant avec le témoignage d’une famille qui partage avec nous son cheminement géographique et éducatif. Il semble, à la lecture de ces récits, que l’instruction en famille ne soit pas une affaire purement domestique, mais que l’environnement, choisi ou subi, ait une influence certaine sur la manière de vivre cette instruction et sur les contenus transmis.


Grands espaces naturels et petits espaces citadins

La famille de Sophie a choisi de vivre à proximité de la nature. Sophie nous détaille les nombreuses expériences que ses fils ont pu faire grâce à ce choix. Elle nous parle également des moments qu’ils passent en ville en famille.
Grandir au contact de la nature […], Des moments en ville […]

Vivre l’instruction en famille à la campagne
Karine vit à la campagne, non loin d’une très grande ville. Elle nous raconte son plaisir de vivre dans un environnement calme et dynamique à la fois.
Un environnement pour jouer, rêver et se retrouver […], De nombreuses activités à portée de voiture […]

Quartier populaire et instruction en famille
La famille de Maud vit dans un quartier populaire. L’instruction en famille y est riche et satisfaisante : Maud a su trouver un équilibre épanouissant, profitant des avantages proposés par l’environnement et recherchant régulièrement le contact avec la nature.
De nombreux avantages […], Rester au contact de la nature […], Un lieu de vie satisfaisant […]

Choisir de déménager
Sophie et son mari ont choisi de déménager afin de faciliter la vie sans école de leur fille Marine. Sophie et Marine nous font part de leurs impressions.

D’une petite ville à une grande ville
Après avoir choisi de vivre sans école dans une petite ville proche de la campagne, la famille de Françoise a déménagé pour une grande ville. Elle nous raconte les avantages de la petite ville, puis la transition difficile vers la grande ville et l’adaptation finalement heureuse de sa famille à ce nouvel environnement.
Un environnement pour donner du sens aux leçons […], Adaptation à une grande ville […]

De la ville à la campagne : une transition difficile
En ville, les enfants de Sandrine ont profité de l’instruction en famille qui se trouvait facilitée par l’environnement citadin. Quelques années et un déménagement à la campagne plus tard, le choix de la scolarisation a été fait : le changement de vie n’a pas permis de retrouver l’équilibre dont bénéficiait la famille quand elle vivait en ville.
Le monde à portée de main […], Des sorties plus rares et moins satisfaisantes […]

Itinérance et sédentarité
Sophie et Marc ont expérimenté au fil des ans l’influence de leur lieu de vie sur leur instruction en famille, et inversement de quelle façon l’instruction en famille a influencé leur lieu de vie.
Temps de réflexion […], Une vie nomade en roulotte […], Sédentarisation dans le Cantal […], Vivre à la montagne […], Construire un équilibre familial […]

Avantages et inconvénients de la vie à la campagne
Sophie habite près d’un petit village. Avec trois jeunes enfants instruits en famille, elle y trouve des avantages qui compensent les inconvénients rencontrés.
Plusieurs espaces d’activité […], S’accommoder de l’éloignement […]

Un état d’esprit
Pour France, peu importe le lieu où l’on vit : savoir tirer profit de son environnement est une composante de sa manière d’envisager l’instruction en famille.

Taggé .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.