S’ouvrir aux langues étrangères

Dossier paru dans Les Plumes n° 41

Les langues étrangères sont une ouverture sur le monde : elles permettent de communiquer au-delà de nos frontières, mais également dans nos régions en facilitant le contact avec des personnes venues d’autres horizons. Dans ce dossier, nous avons souhaité mettre à l’honneur les langues étrangères autres que l’anglais, qui demeure la langue la plus fréquemment étudiée en France, puisqu’un dossier lui a déjà été entièrement consacré. Dans les pages qui vont suivre, vous découvrirez que les enfants instruits en famille se tournent souvent spontanément vers d’autres langues et vous verrez comment ils s’ouvrent à ces sonorités étrangères, ce que les parents mettent en œuvre pour favoriser cette ouverture et faciliter les apprentissages, que ce soit en vue d’un examen ou simplement pour le plaisir. Les familles sont unanimes : la motivation est au cœur de tout apprentissage et elle peut être d’origines très diverses. Les façons d’apprendre aussi sont très variées, de l’apprentissage informel aux manuels scolaires en passant par les nombreuses méthodes et logiciels disponibles sur le marché.


L’espéranto : de nombreux avantages

Éliane et son fils se sont mis ensemble à l’étude de l’espéranto et en ont découvert les multiples atouts.
Des cours donnés par une association […], Une langue construite simplement […], Des apprentissages facilités grâce à l’espéranto […].

Éveiller l’envie d’apprendre
La motivation et le plaisir sont essentiels, selon Boise, pour apprendre les langues étrangères et ce, à tout âge.
Apprendre une langue peut être facile […], Des jeux informels pour mon fils […], Des méthodes pour ma fille […], L’envie comme point de départ […].

Une grande variété de langues et de méthodes
Stéphanie partage avec nous le grand intérêt que sa famille porte aux langues. Elle énumère les nombreux supports et occasions qui ont permis à ses enfants de s’initier et d’apprendre tour à tour l’anglais, l’espagnol, le chinois, le russe, l’espéranto et la langue des signes française (LSF).
Des assistants de langue […], L’Université pour tous […], Visioconférence avec une amie […], Lectures et vidéos en langues étrangères […], Harrap’s et Assimil […], LesMOOC et un manuel pour débuter […], Les voyages […].

De la compréhension à l’expression orale
L’aîné de Christelle comprenait mais ne voulait pas parler ourdou, sa langue paternelle. C’est avec ses grands-parents qu’il s’est lancé car c’était leur seule langue commune. Christelle nous raconte cette évolution.
Sortir de sa réserve […].

L’italien comme première langue vivante étrangère
Séverine raconte le parcours de sa fille Elya qui, très jeune, a choisi d’apprendre l’italien, une langue qui fait sens pour elle.
Le choix de l’italien […], Une langue « transparente » […], Première approche en immersion […], Initiation avec livres et CD-ROM […], Duolingo […], De nombreux atouts […], Un manuel scolaire […], Parler et entendre […], La motivation : une nécessité […].

Chinois : du dessin à l’examen
Isa nous relate l’apprentissage du chinois par sa fille, de la découverte des idéogrammes jusqu’à l’épreuve du baccalauréat.
Premiers pas […], De nombreuses méthodes explorées […], Découvrir la Chine […], Objectif Baccalauréat ! […].

Le catalan au baccalauréat
La fille de Claudia a présenté le catalan en deuxième langue vivante au baccalauréat
après s’être entraînée avec la méthode Assimil.

Voyage en Suède
Le jour où la fille de Christine s’est rendu compte qu’elle ne comprenait pas sa mère quand elle parlait anglais, elle a eu le déclic pour s’intéresser à l’anglais, en plus du suédois appréhendé au cours d’un voyage.

 

Encadrés
Quelle langue vivante choisir ?
Apprendre en ligne
Socle commun de connaissances, de compétences et de culture

Taggé , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.