S’organiser avec plusieurs enfants

Dossier paru dans Les Plumes n° 30, septembre 2015

Comment les familles s’organisent-elles pour instruire plusieurs enfants dont les intérêts, les niveaux scolaires et les façons d’apprendre diffèrent ? Que la fratrie soit composée de deux enfants ou qu’elle soit plus nombreuse, il n’est pas toujours aisé de répondre aux besoins et attentes de chacun des enfants, mais chaque famille s’ingénie à trouver le meilleur équilibre possible. Enseignement commun et apprentissages différenciés, gestion des impatiences et des conflits, ce dossier sur l’organisation nous dévoile les réflexions et mises en œuvre des familles, qu’elles aient fait le choix d’un enseignement formel ou informel. Nous constatons, comme souvent, que rien n’est figé en instruction en famille et que les choix éducatifs et organisationnels évoluent avec le temps et les enfants. Découvrez également l’expérience d’une scolarité mixte, lorsque les enfants alternent école et instruction à domicile.

S’adapter à chaque enfant
Rachida et son mari ont choisi de se rendre disponibles autant que possible pour que chacun de leurs enfants puisse bénéficier d’un temps individuel avec un parent. Ils ont aussi à cœur de respecter les intérêts et désintérêts de leurs enfants, y compris lors des sorties.
Organiser sa disponibilité […], Trouver le bon équilibre pour chacun […], Des sorties pour tous […]

D’un accompagnement commun à une autonomie grandissante
Les deux enfants de France partageaient les mêmes activités et sorties lorsqu’ils étaient plus jeunes, mais peu à peu cela tend à changer.
[…]

Des temps d’apprentissage bien définis
Afin de pouvoir accompagner au mieux chaque enfant quand il a besoin d’aide, Cindy a rigoureusement organisé les temps d’études selon le profil de chaque enfant.
Des exercices en autonomie et d’autres accompagnés […], D’abord la question la plus simple, puis la plus complexe […]

Souplesse et adaptation
Avec ses trois jeunes enfants, Clémentine privilégie un emploi du temps souple et s’adapte au quotidien en fonction des demandes de chacun. Elle est vigilante face au besoin émergent de son aînée de rencontrer plus d’enfants de son âge.
Partager l’attention parentale […], Un emploi du temps fluctuant […], Supports et lieux d’enseignement […], L’isolement relatif de l’aînée […]

Savoir s’organiser tout en lâchant prise
Chez Prisca, l’instruction en famille a bien évolué en trois ans. En s’éloignant des programmes officiels, elle découvre la richesse des apprentissages informels tout en reconnaissant qu’il n’est pas toujours simple d’accompagner plusieurs enfants.
Vers un enseignement informel […], Partager les centres d’intérêts […], Salle commune et bureaux individuels […], Calme et disponibilité : un vrai défi ! […]

Une organisation fluide
Karine a opté pour une organisation mixte et un emploi du temps souple : parfois les enfants apprennent tous ensemble, parfois individuellement, en fonction des activités du moment.
[…]

Une ambiance calme et posée
Natacha s’inspire de plusieurs approches pour proposer une instruction harmonieuse à ses deux filles : la pédagogie Montessori a été complétée par de nombreuses activités informelles et les conflits sont désamorcés avec des outils de communication non violente.
Un mélange de Montessori et d’informal […], L’emploi du temps […], Des temps calmes […], La gestion des conflits […]

Organisation et autonomie
Mathilde a dû repenser sa façon d’envisager l’instruction à domicile. Si mettre en œuvre la pédagogique Montessori lui a paru assez facile avec deux enfants, elle a fait évoluer sa pratique au fur et à mesure que la famille s’est agrandie.
Des journées organisées […], Quelques difficultés à surmonter […], Doser la présence parentale […]

Une semaine planifiée
Après deux ans de tâtonnements, Sabrina a trouvé le rythme de vie et d’apprentissage qui convient à sa famille. Elle nous décrit l’emploi du temps quotidien de sa maisonnée et les aléas des sorties lorsque l’on a quatre enfants d’âges différents.
Le matin […], L’après-midi […], Les sorties […]

Chronique d’une scolarité atypique
Au moment du collège, les enfants de Sandrine ont alterné scolarité en présentiel et instruction en famille, non pas en même temps, mais chacun à leur tour. Sandrine nous raconte ces parcours atypiques et individualisés.
L’aîné est déscolarisé au collège… […], … Mais le cadet reste à l’école […], Rescolarisation de l’aînée […], … Et déscolarisation du cadet […], Bilan positif et réflexions […]

Taggé .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.